Nouveau, à découvrir ! Le château de Virieu se dote d’un nouveau lieu de mémoire

C’est dans le donjon du château de Virieu que les visiteurs peuvent désormais découvrir, le tout nouveau lieu de mémoire consacré à l’engagement de la famille de Virieu dans la Résistance durant la période noire de l’occupation allemande

de 1940 à 1944.

Également présenté, l’engagement des résistants de la vallée de la Bourbre, au travers d’objets locaux d’époques.

Désormais les guides présenteront en fin des visites, ce lieu atypique, évocateur d’un période parfois méconnue de la vallée de la Bourbre

« C’est en découvrant ce qu’ont fait nos aïeux,

que l’on prend pleinement connaissance d’une région »

 

L’amour, les femmes et les Galoches

La galoche dans tous ses états pour la Saint-Valentin

à la pâtisserie-chocolaterie  » Maison Jaume » à La Frette

Maison Jaume-5

La vitrine de la boulangerie – chocolaterie – pâtisserie « Maison JAUME à La Frette « La galoche dans tous ses états »

22251-JAUME - copie2-JAUME5223-JAUME-La FretteMaison Jaume-1

Chaussure en chocolat "Maison Jaume" La Frette

Chaussure en chocolat « Maison Jaume » La Frette

Des années de bénévolat au service de la vallée de la Bourbre

« Sans fausse modestie de ma part, et avec humilité je suis fière d’avoir contribué à ma façon à la connaissance

du village de Virieu et de la vallée de la Bourbre »

 

Promotion des médailles du tourisme : 14 juillet 2017

Par arrêtés du 24 juillet 2017, le ministre de l’Europe et des affaires étrangères et le ministre de l’économie et des finances ont attribué la médaille du tourisme au titre de la promotion du 14 juillet 2017.

Ces personnes sont ainsi distinguées par cette médaille qui les récompense pour leur contribution au développement du tourisme et des activités qui s’y rattachent.

Créée en France en 1989, la médaille du tourisme est destinée à récompenser les personnes qui, par leur contribution bénévole ou leur valeur professionnelle, ainsi que par la durée et la qualité des services rendus, ont efficacement contribué au développement du tourisme et des activités qui s’y rattachent, soit par leur activité professionnelle en France et à l’étranger, soit par leur action au service des associations et organisations spécialisées en ce domaine.

Medaile tourisme Louis-20182Medaile tourisme Louis-20181

France Bleu Isère au sein du lieu de mémoire de la galoche à Virieu

« Une vie une passion »
une émission présentée par Alain SALOMON16-septembre-2016-france-bleue-isere-alain-salomon-3Alain SALOMON Journaliste animateur

de l’émission radiophonique : « Une vie une passion »

au sein du « Lieu de mémoire de la galoche » à Virieu

xlogo_francebleu-png-pagespeed-ic-rueswqvvpg

Du lundi 31 octobre au vendredi 4 novembre 2016
A 15h45 lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi

Radio diffusion du lundi 31 octobre 2016

https://www.francebleu.fr/emissions/une-vie-une-passion/isere/une-vie-une-passion-53

Radio diffusion du mardi 1er novembre 2016

https://www.francebleu.fr/emissions/une-vie-une-passion/isere/une-vie-une-passion-54

Radio diffusion du mercredi 2 novembre 2016

https://www.francebleu.fr/emissions/une-vie-une-passion/isere/une-vie-une-passion-55

Radio diffusion du jeudi 3 novembre 2016

https://www.francebleu.fr/emissions/une-vie-une-passion/isere/une-vie-une-passion-56

Radio diffusion du vendredi 4 novembre 2016

https://www.francebleu.fr/emissions/une-vie-une-passion/isere/une-vie-une-passion-57

 

 

 

Le premier livre consacré à l’histoire de la galoche

NOUVEAU !       Il vient juste d’être édité

Livre La galoche

« La galoche, histoire de la chaussure à semelle de bois »

La galoche, cousine du sabot. On prend souvent l’un pour l’autre, pourtant la différence est simple : le sabot est entièrement taillé dans un morceau de bois, alors que la galoche est composée d’une semelle de bois sur laquelle est clouée une tige en cuir.

Étrangement, l’histoire de la fabrication des galoches, ces chaussures à semelles de bois, s’est perdue et ne fait l’objet d’aucune littérature exhaustive. Ce livre est le premier à dresser un tableau historique et technique de la galoche, du premier artisanat au XIXème siècle à l’époque florissante du début du XXème siècle où la France comptait des centaines d’ateliers.

Louis Fournier a passé plusieurs années à rassembler des documents. Parcourant la France, allant à la rencontre des derniers galochiers détenteurs du savoir-faire, il en a compris les gestes et découvert les traditions. Il nous présente dans ces pages richement documentées toutes les facettes, sombres ou brillantes, de l’histoire de la chaussure à semelle de bois. La galoche, ignorée dans la plupart des musées de la chaussure, est mise à l’honneur en Isère, dans le seul lieu qui lui est entièrement consacré : l’atelier du galochier, à Virieu.

Auteur :  Louis Fournier

Éditeur : Mairie de Virieu (Isère)

Concepteur : Jean-Philippe Repiquet

64 pages – 138 illustrations couleur – Format : 13 X 19 cm ( à l’Italienne)

Prix : 7 € (si expédition + participation forfaitaire au port : 3€)

ISBN : 978-2- 9526697-3- 3

imprimé en France

bon de commande- GALOCH-HAUTEDEF copie

France 3 – Alpes août 2016
Le musée de Virieu (isère) vous dit tout sur la galoche

C’est dans la vallée de la Bourbe à Virieu, dans le Nord Isère que se trouve le seul musée de France entièrement consacré à la chaussure à la semelle de bois. Il raconte l’histoire de la galoche et des galochiers. Des artisans dont le savoir-faire est aujourd’hui presque disparu.

Semelle de bois et dessus en cuir, la galoche n’est pas vraiment confortable, mais elle a été largement utilisée dans les campagnes jusqu’au milieu du 20è siècle. Celle que l’on appelle aussi la « chaussure du pauvre » fait partie de notre patrimoine et Louis Fournier est le gardien de sa mémoire.
Il est sans doute celui qui connaît le mieux l’histoire de la galoche et des galochiers, ces artisans qui taillaient les semelles dans des billes de bois. Et il est intarissable sur le sujet. Venez le voir dans son musée de poche situé à Virieu. Vous saurez tout sur la galoche !

Par Anne Hédiard, journaliste et présentatrice du Journal télévisé France 3 -Alpes, un reportage de Daniel Despin, Yves-Marie Glo et Jean-Jacques Picca, France 3 -Alpes

Un livre pour le canton de Virieu

« Voyage à ma Porte, Canton de Virieu »

Un époustouflant ouvrage

Le canton de Virieu valait bien un livre

                                Le canton de Virieu valait bien un livre

Le canton de Virieu (Isère) a vécu, puis a disparu administrativement, exécuté début 2015 par une réforme territoriale. Mais, l’on ne peut pas tirer un trait sur plus de deux siècles de vie commune. C’est pourquoi, l’Association des Maires et Adjoints du désormais «  ancien canton de Virieu », sous la houlette de son président Laurent Michel et de Daniel Vitte, le dernier conseiller général de ce canton, ont choisi de publier un ouvrage mettant en valeur ses multiples facettes.

Ce livre nous emmène dans l’histoire de ce pays, dévoile ses paysages, ses sites et les activités humaines, qui en ont fait la richesse depuis la création des cantons il y a deux siècles. Il montre que cette terre est toujours bien vivante, même si la structure administrative a disparu. Alors, bons voyages à votre porte, dans le canton de Virieu !

Le livre : « Voyage à ma Porte, Canton de Virieu »

Descriptif : Broché 128 pages, 230 illustrations couleurs, format 24 X 16,5 cm ( H x L)

Éditeur : Association des maires et adjoints du canton de Virieu

Auteurs : Louis Fournier et Jean-Philippe Repiquet

Conception et maquette : Jean-Philippe Repiquet

Imprimerie : Alpha Peaugres   Date d’édition : 2 juillet 2016

Prix de vente : 15€

Points de vente : Office du tourisme de Les Abrets en Dauphiné – Point Info de Virieu en Dauphiné – Les différentes mairies du canton : Bilieu, Blandin, Charavines, Chassignieu, Chélieu, Doissin, Montrevel, Oyeu, Panissage, Le Passage, Le Pin, Saint-Ondras, Valencogne, Virieu en Dauphiné.

Louis FOURNIER à filmé l’impression du livre

Jocelyn QUILLON à filmé la présentation du livre

 

« Virieu, vu par les artistes »

Jongkind le chateau de Virieu« Le château de Virieu » aquarelle de J.B JONGKIND 1877  Collection particulière

Samedi et dimanche 23 et 24 juillet 2016

Une exceptionnelle et originale exposition d’œuvres réalisées par des artistes à Virieu sera proposée au sein du château de Virieu (Isère),

Vingt huit artistes, connus ou inconnus, ont chacun à leur manière exprimé leur vision picturale de ce village dauphinois. Quatre œuvres de l’artiste Jongkind (1819-1891) , qui   été séduit par les paysages vallonnés de Virieu, seront exposées pour le plus grand bonheur de tous. Pour la première fois, également, seront révélées vingt huit œuvres de l’artiste lyonnais, Pierre Giacomino (1866-1969), qui a si bien su représenter la rivière de la Bourbre. Le plaisir de découvrir trois œuvres réalisées par Stéphanie de Virieu ( 1785-1873).

Mais aussi, lors de ces journées, certains peintres actuels qui nous feront l’honneur de présenter leurs réalisations.

Ce n’est pas moins de cent œuvres exécutées dans la Vallée de la Bourbre qui témoigneront de l’enchantement opéré sur ces peintres de ces paysages d’ombres et de lumières . Nous vous invitons à venir partager leurs émotions !.

« Le village de Virieu, vu par les artistes qui l’ont aimé »

Exposition

Samedi et dimanche 23 et 24 juillet 2016 de 9 heures à 18 heures
Château de Virieu (Isère)
Entrée gratuite
 Renseignements : 04 74 88 27 32
Contact : laurence.chateaudevirieu@cegetel.net
Pour en savoir plus sur le château de Virieu : www.chateau-de-virieu.com
Pour en savoir plus sur le village de Virieu : www.virieu.fr

http://www.dailymotion.com/video/x598hhc_le-village-de-virieu-vu-par-les-artistes_creation

Richard COLE-3 copie
OLYMPUS DIGITAL CAMERAGiacomino-Monqiue Durand (2) copie
Stephanie de Virieu
GAUTIER-N.D de Milin copie
 http://dai.ly/x598hhc

Les artistes et leurs œuvres exposées

BERNARD Charles Virieu, (3) – BRUNET Mireille et Jean, Soleymieu (2) – BURIEAU Madeleine, Saint-Egrèves (1) – CHANARD Béatrice, Saint-Chef (2) – COLE Richard , Angleterre (4) – DE BRESSIEUX (1) – DE VIRIEU Stéphanie, Châbons (3) – FAUSSART Michel, Le Grand-Lemps (3) – FERRUS Brigitte, Saint-Sulpice-des-Rivoires (2) – FONTAINE Thérèse, Le Pin (2) – FOURNIER Jean, Grenoble (3) – FOURNIER Louis, Virieu (3) – GANDIT Gabrielle, Longchenal (2) – GAUTIER Jean-Paul, La Côte-Saint-André (5) – GIACOMINO Pierre, Lyon (28) – GUIGARD René, Biol (2) – HILL Erin, Australie (1) – JONGKIND Johan Barthold Hollande (4) – KULLAF Anne, U.S.A (1) – LANET Patrice, Lyon (5) – LENOIR Suzanne, Voiron (1) – LOSANO Mélissa, Aoste (3) –  MALLION Margaret, Paladru (1) – OBERFALCER François, La Tour-du-Pin (2) – PONCHON Sylviane, Virieu (1) – REBOUL Gisèle, Panissage (2) – REDOUTE Gérard, Puteaux (1) – Auteur ARTISTE inconnu (1)

 

Le musée de la galoche, c’est le pied

L'aventure des chaussures à semlles de bois

L’aventure des chaussures à semelles de bois

Venez découvrir l’aventure des chaussures à semelles de bois, en visitant l’atelier du galochier à Virieu (Isère). Seul lieu de mémoire en France consacré à l’activité passée de la fabrication et de l’usage des galoches.

La galoche, à ne pas confondre avec le sabot qui lui est entièrement taillé dans une pièce de bois, est une chaussure composée d’une semelle de bois au-dessus de laquelle est pratiquée une feuillure périphérique permettant d’insérer la partie supérieure en cuir. L’ensemble est monté par clouage. Déjà portée par les Gaulois, elle sera même adoptée par les romains.

La tradition orale perdant, tout doucement la mémoire de cette activité artisanale et industrielle, la municipalité de Virieu a eu la judicieuse idée ainsi que l’opportunité de permettre que soit préservé le souvenir de cette activité en créant un lieu de mémoire relatif à la fabrication des galoches. Un lieu patrimonial unique en France. Ce petit atelier, chaleureux et plein de cachet, transporte le visiteur hors du temps présent, galoches, cuir, semelles de bois, lacets, machine à coudre, outils … Tout y est, dans les moindres détails, comme si le galochier allait franchir la porte ! Des centaines d’accessoires et d’objets tous d’époque sont agencés selon les étapes de la confection. Quel bel hommage rendu à nos ancêtres qui ont œuvré à la confection de ces chaussures à semelles de bois. Une idée de visite commentée à faire cet été.

Visites commentées de l’atelier du galochierLa plus grande galoche du monde
« L’aventure des chaussures à semelles de bois »

Dates : du jeudi 7 juillet jusqu’au jeudi 28 août 2016

Horaire de la visite : en matinée

Toutes les heures à partir de 9h30
Durée des visites : de 45 à 60 minutes
Tarif : 2 € par personne (tarif unique)

Visites uniquement sur réservations au : 04 76 32 11 24 ou 04 74 88 25 05
Courriel : tourisme@bourbretisserands.fr

Pour les journées du patrimoine 2016 : les 17 et 18 septembre

Toutes les heures à partir de 9h30 (Matinée et après-midi)

Visites uniquement sur réservations au : 04 76 32 11 24 ou 04 74 88 25 05

Courriel : tourisme@bourbretisserands.fr

Adresse :

Office du tourisme Bourbre-Tisserands
« Atelier du galochier »
2 rue de Barbenière
Virieu (Isère)

 

France 3 – Alpes août 2016
Le musée de Virieu (isère) vous dit tout sur la galoche

C’est dans la vallée de la Bourbe à Virieu, dans le Nord Isère que se trouve le seul musée de France entièrement consacré à la chaussure à la semelle de bois. Il raconte l’histoire de la galoche et des galochiers. Des artisans dont le savoir-faire est aujourd’hui presque disparu.

Semelle de bois et dessus en cuir, la galoche n’est pas vraiment confortable, mais elle a été largement utilisée dans les campagnes jusqu’au milieu du 20è siècle. Celle que l’on appelle aussi la « chaussure du pauvre » fait partie de notre patrimoine et Louis Fournier est le gardien de sa mémoire.
Il est sans doute celui qui connaît le mieux l’histoire de la galoche et des galochiers, ces artisans qui taillaient les semelles dans des billes de bois. Et il est intarissable sur le sujet. Venez le voir dans son musée de poche situé à Virieu. Vous saurez tout sur la galoche !

Par Anne Hédiard, journaliste et présentatrice du Journal télévisé France 3 -Alpes, un reportage de Daniel Despin, Yves-Marie Glo et Jean-Jacques Picca, France 3 -Alpes

 

Film DVD « Dans les pas d’un galochier »

A l’inverse de sabots, taillés dans un seul morceau de Jaquette-5bois, la galoche comprenait plusieurs pièces, le dessus en cuir et la semelle en bois. Déjà connue des Gaulois, elle fut largement utilisée dans toutes campagnes, jusqu’au milieu du 20ème siècle, avec un point culminant durant la seconde guerre mondiale. Sa fabrication employait des dizaines de personnes dans chaque village de France, puis tout disparut avec la modernité. Ce film patrimonial fait revivre cet objet présent dans la mémoire collective, à travers les savoirs-faire, les gestes et des lieux liés à sa fabrication. Un hommage émouvant est ici rendu à cette tradition rurale.

Ce reportage a été réalisé au sein de l’atelier « Mémoire d’un galochier » à Virieu (Isère), seul lieu en France exclusivement consacré à l’activité de la galoche.

DANS LES PAS D’UN GALOCHIER ,

L’aventure des chaussures à semelles de bois

 Un film de : Jocelyn QUILLON, un reportage de Louis FOURNIER sur une musique de ROMANO SERRA

DVD, d’une durée de 52 minutes, langue française, son stéréo, Version PAL, Format 4/3 couleur

par correspondance : au prix de 15 € ( Frais de port compris)

 auprès de :

 Louis FOURNIER

18 passage de la fontaine

Hameau de Layat

38 730 Virieu-sur-Bourbre

 Téléphone : 06 82 30 27 68

Courriel : fournier.louis@free.fr