Nouveau, à découvrir ! Le château de Virieu se dote d’un nouveau lieu de mémoire

C’est dans le donjon du château de Virieu que les visiteurs peuvent désormais découvrir, le tout nouveau lieu de mémoire consacré à l’engagement de la famille de Virieu dans la Résistance durant la période noire de l’occupation allemande

de 1940 à 1944.

Également présenté, l’engagement des résistants de la vallée de la Bourbre, au travers d’objets locaux d’époques.

Désormais les guides présenteront en fin des visites, ce lieu atypique, évocateur d’un période parfois méconnue de la vallée de la Bourbre

« C’est en découvrant ce qu’ont fait nos aïeux,

que l’on prend pleinement connaissance d’une région »

 

9 réflexions au sujet de « Nouveau, à découvrir ! Le château de Virieu se dote d’un nouveau lieu de mémoire »

  1. Bravo à toi Louis, pour cette mise en œuvre qui perpétue la mémoire de ces hommes et femmes qui ont oeuvré pour les générations futures souvent au péril de leur vie.
    C’est grâce à ces projets que tu mènes que notre histoire locale ( et importante) ne tombe pas dans l’oubli.

    Chaleureusement
    Renaud TM

  2. C’est une très belle initiative… Bravo à ceux qui ont réalisé ce lieu de mémoire dans ce site prestigieux du Château de Virieu. Ce lieu nous rappel également
    que la Marquise et le Marquis De Virieu ont été reconnus à titre posthume « Justes parmi les Nations » au cour d’une cérémonie émouvante le 17 juillet 2016.
    Merci à tous ceux qui ont contribué, par tous les moyens, à sauver des vies et à sauver la France de l’occupation.

  3. « Un pays sans souvenir n’a pas d’avenir »disait le Maréchal FOCH.Les Anciens, »en bras armé »,s’efforcent de saisir et transmettre le Devoir de Mémoire; Ils en ont le lieu à VIRIEU.Q ui,mieux que Louis,l’historien local,est à même d’être à la fois le concepteur et le réalisateur de l’image d’une époque,dont le souvenir local ne peut être absent de la Mémoire nationale..Son talent,en la matière,n’est plus à faire! En connaissance de cause,et appréciant à sa juste valeur,cette évocation contemporaine portée au crédit du Château de Virieu, chargé d’Histoire, ses « Amis »n’ont pas d’hésitation pour affirmer: la Famille de VIRIEU le vaut bien!

  4. Bonne initiative qui permettra effectivement de mieux faire connaître certains aspects de l’Histoire trop peu connus.

    Bertrand

  5. Très bonne idée !!!
    Un atout supplémentaire pour le château de Virieu !!!!!!!
    Amicalement
    Dominique Bigallet

  6. Bravo Louis et à la Famille De Virieu, tu dis petit mais j’ai hâte de le découvrir de visu ! Je trouve que l’ensemble présente bien dans le donjon et rajoute un plus à la visite du Château. Un moment de l’Histoire du Château qu’il est bien de rappeler au Public et qui manquait dans ce lieu de Mémoire.

  7. Une petite question Louis:J’étais persuadé que la Région,qualifiée Alpes était sous
    la domination italienne et de « Vichy »(au sud de la ligne de démarcation)jusqu’en 1942.Sachant par ailleurs qu’une présence sous « pavillon » nazi était chargée de la
    mission secrète de surveillance d’une Résistance qualifiée en général de communiste et réfractaire à l’autorité de la Milice et de sa »Légion »,qu’en était-il
    pratiquement sur le terrain,bien sûr hors Lyon et Grenoble!?
    Bien cordialement .
    Claude.

    • Oui, effectivement notre région étant située au sud de la ligne de démarcation, donc en zone dite « Libre » ou « non occupée », ce sont les troupes italiennes qui assureront l’occupation. Une occupation de la part de nos frères frontaliers italiens, assez bienveillante. Les juifs, furent tout particulièrement, bien traité et protégés au grand dam des allemands.
      Ce n’est que, suite au débarquement des troupes alliées en Afrique du Nord, que les allemands envahirent le 11 novembre 1942, la zone non occupée en franchissant la ligne de démarcation, et en chassant les italiens de Grenoble. L’envahissement de la zone non occupée, entrainera le sabordage de la flotte française à Toulon.
      Durant la présence italienne, les Allemands, n’avaient pratiquement qu’une présence réduite, dans les villes comme Grenoble, Bourgoin, Voiron, les Abrets … bien souvent sous la forme de la Gestapo, et de policiers allemands. Mais la milice française les suppléait avec une redoutable efficacité .

  8. Bravo Louis.
    L’exposition , toute dans la simplicité et avec une belle symétrie dans l’aménagement, colle parfaitement à cette pièce discrète et à l’architecture très épurée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *