Louis Fournier présente
Virieu en Dauphiné

 

Accueil Nouveautés ...

Virieu en Dauphiné Accès

Les Artistes Les Livres

Virieu en Cartes-postales

Histoire de nos maisons

Galoches (Lieu de mémoire)

Commerces anciens

Orgue dans l'église

Place du Trêve

Distillerie

Château de Virieu

Château de Pupetières

Vidéos Liens Divers

Galeries des Visuels

Revue de Presse

Contact Livre d'Or

 

 

 

Virieu

Place du Trêve

 

La place du Trêve, fait partie d’un des lieux les plus emblématiques du village de Virieu. Tout d’abord par sa configuration, elle se trouve située dans la partie sensiblement la plus ancienne de Virieu. Le vieux bourg situé à quelques centaines de mètres plus en hauteur, s’est étendu et a donné naissance à cette place. Son nom « Trève » pourrait être issu du mot latin « Trivium » ( Tri : trois et vium, via : voie ), carrefour de trois voies. Mais dans le cas présent six rues y débouchent. Ce mot semble accommodé à la culture locale des différents pays où on le rencontre parfois écrit : Trièves, Trêve, et Trièves.

 

 

Ensuite un bâtiment d’un style bien particulier trône à l’intersection de la route historique et escarpée menant au château de Virieu et de la route construite à la fin du XIXème siècle. à l’origine un chemin donnant accès aux vignes près du ruisseau de Vaugelas, au lavoir et à la scierie actionnée par une roue hydraulique à augets.

 

 

Cette vielle bâtisse a abrité au début du XIXème siècle tantôt un artisan menuisier, tantôt un galochier, tantôt un artisan peintre et pour finir un fleuriste. Son charme a attiré le regard de nombreux artistes peintres, Jongkind en 1874, qui en croquera une magnifique aquarelle de laquelle il réalisera en son atelier rue de Chevreuse à Paris une toile. Jongkind dans sa minutie et dans son sens du détail, représentera la statuette de la Vierge Marie, logée dans un renfoncement à l’angle de la maison. Celle statuette est toujours à la même place depuis cent quarante années.

 

 

Le peintre de l’école lyonnaise Pierre Giacomino lui aussi en réalisera plusieurs toiles entre 1942 et 1960. Plus tard des peintres contemporains comme l’artiste Côtois Jean-Paul Gautier et l’artiste australienne Herin Hill et, bien d’autres artistes tomberont sous le charme de cette maison. De plus elle fait partie des sites les plus photographiés du village.

 

 

La Place du Trêve

Place du Trêve

Écouter Louis Fournier
interviewé par Michèle Caron
dans France Bleue Isère
Portraits d'Isère

   

 

Haut de page

Copyright © Louis Fournier - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Crédits | FAQ | Contact | Webdesign